Recherche :





Evacuation par la force du sit in de l'Opposition le 2 mai 2012










12.02.2012 11:14

Exigeons la libération immédiate de tous les détenus

La Coordination Générale de For-Mauritania vient de rendre public un communiqué de presse à propos de l'arrestation des jeunes et étudiants lors des manifestations d'hier. Dans ce communiqué, l'Organosation For-Mauritania demande au Régime de "choisir entre l’engagement de réformes décisives, sérieuses et irréversibles ou le départ pur et simple ". Elle dénonce  la manipulation à laquelle semble s'adonne le Pouvoir en engageant des agents pour se livrer à des dégradations d'équipements publics de façon concomitante aux manifestations pour en faire porter la responsabilité aux protestataires.

For-Mauritania dénonce la tentative du Pouvoir d'empêcher les jeunes du Mouvement du 25 février de préparer les activités qu'ils ont prévues pour la semaine du 25 février prochain.

En fin l'Organisation attire l'attention sur le fait que "Jamais, avant le régime de Ould Abdel Aziz, un jeune mauritanien ne s’était immolé par le feu !"

 

Et voici le texte de cette déclaration:

Communiqué de presse

Exigeons la libération immédiate  de tous les  détenus



La Mauritanie vit une impasse politique et une crise économique sans précédent. A l’origine de cette crise se trouvent en très bonne place le gaspillage des deniers publics, la dilapidation des ressources nationales et la mauvaise gestion administrative. L’impasse politique met notre pays au bord de l’abîme. Aussi, l’incurie et l’incapacité du pouvoir à proposer des perspectives au Mauritaniens commencent à précipiter des pans entiers de notre population vers des solutions extrêmes. Jamais, avant le régime de Ould Abdel Aziz, un jeune mauritanien ne s’était immolé par le feu !


En dépit de tout cela, le Régime s’obstine à brutaliser les paisibles manifestants et à  exclure les étudiants de leur université en guise de moyen de pression pour, soit disant, les ramener dans le droit chemin.


Toujours dans cette même veine de violation des droits élémentaires des Mauritaniens et de la précipitation du pays dans des voies incertaines et hasardeuses,  est apparue aujourd’hui, de façon concomitante avec l’arrestation des jeunes du Mouvement du 25 février, une pratique étrange consistant à incendier des équipements publics (bus) en espérant en faire porter la responsabilité  aux manifestants.


L’Organisation For-Mauritania, forte du serment qui est le sien d’instaurer une démocratie véritable en Mauritanie, tient à affirmer ce qui suit :
1-    La situation est désormais intolérable et il revient au Pouvoir de choisir entre l’engagement de réformes décisives, sérieuses et irréversibles ou le départ pur et simple ;
2-    La condamnation la plus vigoureuse de la restriction des libertés et des arrestations dont sont victimes nombre d’opposants et l’exigence de la réadmission des étudiants exclus ;
3-    La condamnation la plus énergique de l’arrestation des militants du Mouvement du 25 février. Il est évident que ces arrestations constituent une tentative désespérée pour empêcher ce Mouvement de mener les activités qu’il projetait organiser le 25 février prochain ;
4-    La réaffirmation du fait que l’ère de la dictature et des régimes militaires est désormais révolue. Le peuple mauritanien n’acceptera pas moins qu’un Etat de droits dans le cadre d’une démocratie et d’un régime civil.

La Coordination Générale de For-Mauritania
Dimanche 12-février-2012