Recherche :





Evacuation par la force du sit in de l'Opposition le 2 mai 2012










22.02.2012 21:39

Communiqué : Rencontre avec des parlementaires européens

Le siège central de l’UFP a abrité ce mercredi 22 février 2012 une rencontre qui a regroupé une délégation de parlementaires européens, conduite par Monsieur Tanzeri et la direction de l’UFP conduite par Monsieur Bâ Boubacar Moussa, 1er vice-président du parti.

La rencontre a été marquée par un mot de bienvenue prononcé par Monsieur Bâ Boubacar Moussa, qui a remercié la délégation européenne pour sa visite avant de faire un exposé sur la crise multidimensionnelle dans laquelle se débat notre pays du fait des politiques et pratiques du pouvoir en place, la concentration de tous les pouvoirs entre les mains d’un seul homme, Mohamed O/ Abdel Aziz, qui ne respecte aucun engagement et n’éprouve aucun scrupule à piller les richesses du pays.

Prenant à son tour la parole,, le deuxième vice-président de l’UFP et président de son groupe parlementaire, Monsieur Mohamed El Mousatapha O/ Bedr Dine, devait mettre l’accent sur les résultats du dialogue dit « inclusif » qui s’est déroulé, il y a quelques semaines, entre le pouvoir et 3 partis d’opposition sur les 13 que comptait la COD .

Il a rappelé les conditions posées alors par l’opposition et qui demeurent à ce jour, comme préalables à tout dialogue sérieux et constructif.

Pour sa part, le chef de la délégation parlementaire européenne, Monsieur Tanzeri, devait remercier l’UFP pour son accueil, rappelant au passage le rôle historique qu’il a joué, notamment dans les négociations ayant abouti à l’Accord de Dakar.

Il a expliqué qu’il est venu, avec sa délégation pour s’enquérir de la situation du pays, de l’analyse qu’en fait l’UFP et de la conception qu’elle se fait des perspectives et des solutions possibles pour sortir le pays de la crise actuelle . Après un échange riche, marqué notamment par des questions soulevées par quelques membres de la délégation européenne, la réunion s’est achevée sur la réaffirmation des positions de l’UFP, notamment son attachement indéfectible à un dialogue inclusif et sérieux, sur la base de l’Accord de Dakar, afin de surmonter la crise ; sa conviction ferme que le printemps arabe et l’évolution que connaissent plusieurs pays de la région ne manqueront pas de déteindre sur la Mauritanie. D’où l’impérieuse nécessité pour tous les acteurs soucieux des intérêts du pays de prévenir ces évolutions et transformations nécessaires, afin d’éviter à la Mauritanie de succomber au drame que vivent d’autres pays frères.

Ainsi seulement il serait possible de créer les conditions d’un passage pacifique de la crise actuelle à une ère nouvelle où prévaudront la démocratie, l’équité et la bonne gouvernance.

Nouakchott, le 22 Février 2012

Le Département de la Communication.