Recherche :





Evacuation par la force du sit in de l'Opposition le 2 mai 2012










For Mauritania

Communiqué

A l’occasion du lancement des négociations avec l’Union Européenne, For-Mauritania publie une étude sur la Convention de pêche avec la Société chinoise Poly-HonDone Pelagic Fishery Co.

18-09-2011

Un vif débat a agité la scène politico-médiatique mauritanienne ces derniers mois autour d’une convention de pêche conclue entre le Gouvernement et la société d’Etat chinoise Poly-HonDone Pelagic Fishery Co.

Pour les promoteurs de la Convention, il s’agit là d’une occasion unique de moderniser le secteur alors que pour ses détracteurs, le texte, voté aux forceps par le Parlement, représente un bradage organisé de la richesse du pays et une mise en hypothèque délibérée de son avenir.

For-Mauritania, dans le but d’éclairer l’opinion publique, a réalisé une étude au cours de laquelle elle a pris les avis de nombre de spécialistes du domaine. A l’issue de cette étude, il apparaît que cette convention fait la part trop belle au partenaire chinois de par le nombre exorbitant d’avantages, d’exonération et de facilités accordés. En plus de ce déséquilibre manifeste aux dépends  de notre pays, la Convention recèle de nombreuses zones d’ombre qui laissent supposer l’existence de clauses  occultes qui échapperaient au contrôle de la représentation nationale.

Cette Convention risque de jouer à la défaveur de la Mauritanie lors des négociations en cours avec nos partenaires européens. Il est, en effet, prévisible que ces derniers demanderont  à l’Etat mauritanien d’aligner leurs avantages sur ceux concédés à la partie chinoise. Cette crainte est étayée par l’injonction faite par la Commission Européenne à ses négociateurs, le 12 mai 2011 dernier, pour qu’ils veillent à ce que les négociations avec la Mauritanie se limitent à l’excédent de pêche disponible. Or cet excédent est largement entamé par les importants droits d’accès accordés à la partie chinoise dans le cadre de la Convention.

Sans remettre en cause la nécessité de préserver de bons rapports avec la République Populaire de Chine, nous,  à For-Mauritania, demandons de suspendre cette convention le temps  d’en évaluer les conséquences, avantages et inconvénients.

 

                                                                                                                                                        For-Mauritania

                                                                                                                                      La Coordination Générale

                                                                                                                      14-septembre-2011

Nota Bene :

Pour accéder à l’Etude réaliser par For-Mauritania, en arabe et en français, veillez suivre ces liens : (Version arabe) et (Version française).